LE SURF AUX JO 2020 ?

In Ce qu'il faut savoir en surf by sssjbgLeave a Comment

Un espoir permis

 

Le 12 juin dernier, le comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 a dévoilé une liste de 26 nouveaux sports qui pourrait potentiellement participer aux JO d’été à Tokyo. Le base ball, le softball, l’escalade, le roller mais surtout le surf sont sur cette liste.

Mené par son président Fernando Aguerre, la fédération internationale de surf (ISA) s’est vu rater le coche lors des Jeux Olympiques de Rio, se faisant devancer par le rugby à 7 et le golf.

L’espoir est permis, car le surf est un sport très populaire au Japon. En plus de ça, ce sport souhaite dépoussiérer l’image des Jeux Olympiques, rendre une image jeune et dynamique. Avec la réussite du snowboard ou encore du ski cross au JO d’hiver, l’ISA a toutes les chances de voir un jour son sport inscrit dans les disciplines des JO.

Fernando Aguerre

Le président de l’ISA,  Fernando Aguerre sait se faire remarquer lors des grandes occasions.

“Notre relation avec le Mouvement olympique et l’inclusion dans les Jeux a été une priorité stratégique pour l’ISA depuis de nombreuses années et nous sommes ravis et excités par l’esprit de changement que nous a donné cette opportunité. Je crois fermement que l’attrait incroyable du surf sur les jeunes, ses valeurs fondamentales uniques et la volonté de ce sport d’innover et d’embrasser la nouvelle technologie serait une énorme valeur ajoutée pour Tokyo 2020 et le mouvement olympique” a déclaré le président de l’ISA, Fernando Aguerre.

 

Vagues artificielles ?

 

L’ISA, qui gère aussi le « stand up paddle » (SUP), souhaite organiser deux compétitions de surf et deux de SUP, ouvertes aux hommes et aux femmes.

Le dispositif est simple, il suffira de construire un plan d’eau artificiel. Il en existe déjà au Pays basque espagnol et un autre est en construction au Pays de Galles. L’investissement pour un tel dispositif s’élève entre 7 à 9 millions de dollars. Ce bassin artificiel pourra offrir une vague régulière d’environ 2m de haut sur un front de 180m, toutes les minutes. Cette technologie a été développée par des ingénieurs espagnols qui ont mis 10 ans à venir à bout de ce projet. « Le surf peut donc désormais se pratiquer n’importe où dans le monde », déclare l’argentin.

130611-wavegarden-ponton

Bassin artificiel au Pays basques espagnols

Venez participer à nos cours de surf, stand up paddle, snorkeling, ou même de plongée, l’équipe de notre centre de Plongée et Surf SSS Phuket jeune et dynamique se fera un plaisir de vous accueillir et de vos aiguiller dans vos choix.

Leave a Comment

8 − 2 =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.